Sentiweb - le site du Réseau Sentinelles   INSERM U707Sorbonne Université. Pierre et Marie Curie - Paris 6Santé Publique France
 

    Méthodes

    Chapitres:

    6 - Correction des incidences non consolidées pour l’indicateur syndromes grippaux

    Le réseau Sentinelles estime chaque semaine l'incidence des syndromes grippaux à partir des données transmises par les médecins participant au réseau. Les médecins peuvent transmettre les données concernant les cas qu'ils observent dans leur patientèle quand ils le souhaient : quotidiennement, hebdomadairement et ce, n’importe quel jour de la semaine. Seul l'antériorité maximale de 12 jours est imposée.
    Ainsi, toutes les données nécessaires à l'estimation des incidences ne sont pas disponibles en temps réel. Un maximum de trois semaines de consolidation peut être observé.
    Une méthode a été développée afin de corriger l’estimation non-consolidée de l’incidence durant les périodes épidémiques, afin d’obtenir une incidence « corrigée » la plus proche possible de l’incidence consolidée, estimée trois semaines plus tard.

    Le document ci-dessous détaille la méthodologie utilisée par le réseau Sentinelles pour corriger les incidences des syndromes grippaux en cours d'épidémie de grippe.
    Méthode de correction des incidences non consolidées pour l'indicateur syndromes grippaux